10:52 - April 27, 2021
Code de l'info: 3476498
Téhéran(IQNA)-La grande mosquée de Taza, connue sous ‘’Al Masjid El-Kebir’’ ou ‘’Al-Jamae Al-Aadam’’, est un chef-d’œuvre architectural de l’héritage civilisationnel marocain, qui fait la fierté de la ville.

Cet édifice religieux, frappé du sceau de l’excellence architecturale, porte dans chaque coin la touche et la dextérité de l’artisan marocain. Il résume toute la beauté de l’art andalous authentique, ainsi que la richesse civilisationnelle et la diversité culturelle de la ville.

Construite par le sultan almohade Abd Al Moumin dans la période postérieure à 1142, la mosquée, dont les murs ont été achevés en 1172, a été agrandie sous la dynastie mérinide en 1292-1293.

Al-Jamae Al-Aadam, dont le climat de ferveur, de piété et de quiétude qui l’enveloppe traverse le temps, se caractérise aussi par son lustre, dont le poids avoisine les 32 quintaux et doté de 514 calices ou godets qui étaient destinés à recevoir l’huile.

Le plus grand à l’échelle du monde islamique, selon des écrits historiques, ce lustre attire l’attention aussi par ses dimensions. Il mesure près de quatre mètres de hauteur sur deux et demi de largeur. Aucun lustre orné de cette taille n’a été signalé en Orient mais il demeure comparable à celui de la mosquée Al Qarawiyyine à Fès.

L’importance de cet imposant lustre a été prise en considération dans l’architecture et la décoration de la mosquée qui reflètent la dextérité et le génie créatif de l’artisan marocain, ainsi que la diversité et la richesse du patrimoine historique architectural national.

Dès sa construction, le grand lustre de la mosquée de Taza fut célèbre. L’historiographie mérinide fait l’éloge de cette œuvre exceptionnelle de la bronzerie musulmane.

La grande mosquée de Taza comprend un mihrab particulier et neuf portes, dont deux donnent sur la qibla, trois sur chaque façade latérale et une autre dans le mur nord-ouest, outre une bibliothèque, considérée comme ‘’la plus ancienne dans le monde islamique’’. Elle regorge également de nombreux rares manuscrits.

La richesse du fonds documentaire de cette bibliothèque a poussé plusieurs érudits et hommes de science à s’installer de façon temporaire à Taza, à l’image de Lissane Eddine Ibn Al Khatib, Abderrahmane Ibn Khaldoun et Mokhtar Soussi. D’autres y ont élu domicile de façon permanente, tels que Moulay Tayeb Alaoui et ldriss Ibn Lachheb.

Haut lieu de rayonnement spirituel, Al-Masjid Al-Adam de Taza connait habituellement, durant le mois sacré de Ramadan, une grande affluence de la population qui s’y rend pour prier, assister aux cercles de Dhikr, de lecture collective de versets du saint Coran et de déclamation de louanges et panégyriques du prophète Sidna Mohammed.

mapexpress

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: