11:32 - May 15, 2021
Code de l'info: 3476697
Téhéran(IQNA)-Des habitants de Mossoul ont célébré la prière de l'Aïd al-Fitr sur les ruines de la mosquée historique de la ville datant du premier siècle de l'Hégire et détruite par les terroristes de Daesh qui ont fui la région en 2017, et les frappes aériennes de l'armée irakienne pour libérer la ville.

Ahmad Najm, l'un des fidèles, a déclaré : « Le message est clair. La mosquée Al-Mustafa n'est pas seulement un bâtiment islamique mais aussi un symbole de la ville ».

Comme beaucoup d'autres monuments historiques et religieux de Mossoul, cette mosquée était devenue un tas de gravats à cause d’un manque de financements publics pour la reconstruction dans la province de Ninawa, au nord de l'Irak. Des volontaires locaux travaillant à la rénovation de la vieille ville, ont nettoyé la mosquée et installé des tapis pour les prières de l'Aïd.

« Nous sommes heureux à cause de l'Aïd al-Fitr mais attristés par la dévastation de Mossoul. Des groupes de bénévoles ont vu le jour depuis la libération de Mossoul, et s'efforcent de collecter des fonds pour reconstruire le patrimoine architectural et l'identité de la ville. Ils organisent des cérémonies dans les mosquées et les églises, et souvent nettoient et arrangent les bâtiments endommagés sans aucune aide financière », a déclaré Ayub Zenoun, un autre volontaire.

3971443

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: