12:19 - August 14, 2021
Code de l'info: 3477672
Téhéran(IQNA)-Facebook subit des pressions pour supprimer les dernières publicités d’attaques islamophobes du lobby israélien AIPAC contre la députée musulmane du Congrès américain, Ilhan Omar, qui, selon les groupes de défense, mettront en danger la vie du démocrate du Minnesota.

Selon PressTV, l'American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), un groupe de pression pro-israélien aux États-Unis, utilise depuis longtemps des tactiques de harcèlement et d'intimidation pour faire taire les critiques du régime israélien au Congrès et les dissuader de défendre les droits humains des Palestiniens.

Dernièrement, l'AIPAC a diffusé des publicités d'attaque sur Facebook contre la députée Omar, critique virulent du régime israélien, l'accusant de ne voir « aucune différence entre l'Amérique et les talibans » et « les démocraties et les terroristes ».

Mercredi, Jeremy Slevin, le directeur de la communication de la députée, a condamné les publicités et a déclaré que le langage utilisé par l'AIPAC est "identique" aux messages haineux qu'Omar reçoit si souvent. « Ne vous y trompez pas : l'AIPAC met la vie du représentant Omar en danger avec des publicités répétées d'attaques islamophobes. »

En réponse, CodePink, une organisation populaire dirigée par des femmes qui œuvre pour mettre fin aux guerres et au militarisme américains, a lancé vendredi une pétition demandant à Facebook de supprimer les publicités islamophobes.

« L'incitation islamophobe de l'AIPAC contre une femme musulmane de couleur au Congrès afin de promouvoir son programme pro-israélien est honteuse et dangereuse », a déclaré Ariel Gold, codirecteur national de CodePink, dans un communiqué. "La représentante Omar est un leader incroyable pour la justice et l'égalité à la fois dans son pays et dans la politique étrangère des États-Unis."

"Malgré les attaques contre elle, elle a continué depuis son entrée au Congrès à élever courageusement sa voix pour les droits des Palestiniens vivant sous les systèmes brutaux d'occupation et d'apartheid d'Israël", a ajouté Gold. "Si quelque chose arrive à la membre du Congrès Omar, l'AIPAC et Facebook, pour avoir autorisé la diffusion des publicités, auront du sang sur les mains."

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: