11:11 - November 30, 2021
Code de l'info: 3478907
Téhéran(IQNA)-29 novembre « Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien »Le 29 novembre a été déclaré en 1977, par l'Assemblée générale des Nations Unies, « Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien ».

A cette occasion, les Nations Unies ont tenu une réunion spéciale en présence du Président de l'Assemblée générale des Nations Unies (AGNU), du Président du Conseil de sécurité des Nations Unies et de son représentant.

Dans la résolution 37/60 du 1er décembre 2005, l'Assemblée générale des Nations Unies avait demandé au Comité des droits du peuple palestinien et à l'Autorité palestinienne de commémorer la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, et encouragé les États membres à poursuivre leur soutien.

40 ans après l'adoption de cette Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien par les Nations Unies, cette organisation et d'autres organisations internationales sont toujours silencieuses face aux crimes du régime sioniste. L'élection de représentants du régime sioniste dans certaines commissions et comités de l'ONU, ou l'approbation des noms hébreux de certaines villes et sites historiques et religieux palestiniens, sont des indicateurs évidents de la passivité et de la coopération de l'ONU avec les sionistes.

Israël est devenu membre des Nations Unies sans remplir aucune des conditions d'adhésion aux Nations Unies en vertu de l'article 4 de la Charte des Nations Unies (être un État, être un artisan de la paix, accepter les obligations de la Charte et remplir ses obligations en vertu de la Charte). Au fil des ans, le régime a violé de nombreuses obligations de la Charte des Nations Unies et n'a pas montré la volonté de les mettre en œuvre. En plus de ces conditions générales, l'article 4 de la Charte énonce d'autres conditions pour l'adhésion conditionnelle d'Israël aux Nations Unies, dont l'une des plus importantes est le retour des réfugiés palestiniens dans leurs foyers, comme cela est indiqué dans la résolution 194 des Nations Unies.

Guterres, secrétaire général des Nations unies, a déclaré :« Les violations continues des droits des Palestiniens, ainsi que l'expansion des colonies, détruisent la perspective d'une solution à deux États. La situation dans les territoires palestiniens occupés, reste un défi pour la paix et la sécurité internationale. Le jour de solidarité avec la Palestine, réaffirmons notre engagement envers le peuple palestinien dans la poursuite de ses droits et dans la construction d'un avenir de paix pour les Palestiniens et les Israéliens !

روز جهانی همبستگی با فلسطین؛ از نمایش حق‌طلبی تا بی‌عملی سازمان‌های بین‌المللی

Le Centre israélien de recherche sur la sécurité intérieure, basé à Tel Aviv, estime que les accords de normalisation entre les quatre pays arabes et Israël sont en fait un test pour d'autres pays arabes et islamiques qui n'ont pas encore adhéré aux accords et envisagent d'établir des relations avec Israël. L’objectif d'Israël est d'approfondir ses relations avec les pays arabes et d'élargir la portée des accords de normalisation, notamment avec l'Arabie saoudite, ce qui donnerait une légitimité religieuse à ces accords et faciliterait l'adhésion d'autres pays arabes à un compromis avec Israël. Malheureusement, des groupes de Palestiniens et certains gouvernements arabes ont été trompés par les apparences de ce régime criminel et pris au piège de la négociation et du compromis.

Cependant toutes les occasions doivent être saisies pour attirer l'attention sur la question de la Palestine, sans entraîner la renonciation à une partie des droits de la société palestinienne.

Par conséquent, à l'occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, tous les droits violés des Palestiniens doivent être pris en compte et poursuivis en tant que demande sérieuse et globale, avec le retour des réfugiés, la fin de l'occupation de la Palestine et le droit à l'autodétermination.

4017013

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: