La position de l'Islam sur les expériences religieuses

9:54 - August 10, 2022
Code de l'info: 3481636
Téhéran(IQNA)-Dans l'Islam, les expériences religieuses ne peuvent pas être la base de la religiosité. La compréhension religieuse doit être fondée sur la raison.

L’Hodjat-ol-islam Alireza Ghaeminia, membre du Conseil académique de l'Institut de recherche sur la culture et la pensée islamiques, se référant à la discussion sur l'expérience religieuse dans les différentes cultures, et à son importance dans certains courants intellectuels, a analysé ces expériences du point de vue de l'Islam, et déclaré : « Au 20ème siècle, il y a eu une grande discussion parmi les philosophes, sur l'expérience religieuse, et Walter Terence Stace a proposé que l'expérience religieuse des gens de toutes les religions ait une essence commune, mais des interprétations différentes. Par exemple, un mystique bouddhiste, un chrétien et un musulman voient tous la même chose, mais l’interprètent et l’expliquent selon leur propre culture et tradition. D’autres auteurs ont affirmé que les différentes traditions dans lesquelles vivent les religieux, façonnent leur expérience, non pas qu'ils voient quelque chose et l'interprètent plus tard, à leur manière.

Leur exemple à cet égard, est que la plus haute expérience de la pensée juive est la dualité entre Dieu et l'homme, et que la possibilité d'union entre Dieu et l'homme n'est jamais possible et est considérée comme un blasphème, alors que ce n’est pas le cas dans la tradition islamique où le croyant peut « disparaitre » dans l'amour de Dieu.

Dans le bouddhisme, le mystique atteint le stade de « néant », un mystique chrétien peut également faire cette expérience.

D'autres exemples importants sont les expériences émergentes, par exemple, parfois nous voyons qu'un prêtre bouddhiste a une expérience religieuse islamique qui montre que toutes les expériences ne sont pas dues à la tradition et à la culture.

Par conséquent, les études les plus récentes mettent en avant une sorte de réalisme dans les expériences religieuses et déclarent qu'au moins certaines expériences religieuses sont vraies, bien qu’elles aient besoin de repères et de normes réalistes.

Cependant, la base de la religiosité dans l'islam, n'est pas l'expérience religieuse. Je n'ai pas l'intention de dire que les expériences religieuses sont invalides, sans valeur et des illusions, mais l'argument est que la religiosité dans l'Islam, doit être basée sur la raison, par conséquent, l'intuition et les rêves ne peuvent pas être les bases de la jurisprudence.

4070188

Prénom:
Email:
* Commentaire:
captcha