11:11 - November 30, 2019
Code de l'info: 3471243
Le cheikh Naïm Qassem, adjoint du secrétaire général du Hezbollah libanais a affirmé que le cri de protestation du peuple libanais était le résultat naturel de l’injustice, de la corruption, des fuites de taxe et les ingérences politiques dans le judiciaire.

Selon Al Manar, le cheikh Naïm Qassem, adjoint du secrétaire général du Hezbollah a indiqué : « Les précédents gouvernements n’ont pas été efficaces pour le progrès et le développement du Liban. »

« Le cri de protestation dans un pays où la moindre justice ne règne est naturel », a-t-il ajouté.

L’adjoint du Hezbollah libanais a souligné que les intérêts de tout le monde doivent être pris en compte, ajoutant : « Cela n’est possible qu’en mettant en place un gouvernement, en révisant et en agissant en faveur des solutions objectives et en introduisant des réformes.»
3860449

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: