8:27 - November 17, 2020
Code de l'info: 3474803
Téhéran(IQNA)-Un groupe d’éléments sous le commandement de la coalition saoudienne (les forces du président démissionnaire Mansour Hadi et des mercenaires multinationaux de nationalité érythréenne, soudanaise et tchadienne) ont lancé une opération contre les commandants locaux et les officiers saoudiens.

Une source sur le terrain qui suit de près les événements dans le nord-ouest du Yémen a donné des détails sur l’opération dans une interview au site Mashregh News, ajoutant que les « mercenaires rebelles » avaient lancé des attaques contre les commandants de Mansour Hadi et les officiers de l’armée saoudienne qui « refusent de les payer » et ce, depuis plusieurs mois.

« Ils ont mené des attaques dans les zones frontalières entre le nord de la province de Hajjah et le sud de la province de Jizane en Arabie saoudite lorsque les responsables de la coalition saoudienne sont restés indifférents à leurs protestations récurrentes.

Selon cette source, les éléments insurgés de Mansour Hadi et les mercenaires multinationaux avaient organisé ces derniers mois et à plusieurs reprises des manifestations à grande échelle dans les camps d’entraînement et les zones frontalières. Toutes ces manifestations ont été réprimées par les Saoudiens.

Toujours d’après la même source, les « désormais » rebelles anti- Mansour Hadi et les mercenaires multinationaux auraient également capturé des officiers saoudiens.

Or ces insurrections tombent au pire moment puisqu’Ansarullah a le dessus à Maarib et qu’une fois cette province libére, la Résistance yéménite se dirigera droit vers le sud saoudien en ralliant non seulement les tribus yéménites de Jizane, de Najrane et d’Assir mais encore ces mêmes mercenaires, reconvertis paradoxalement en force anti-saoudienne.

Sources: AlMasirah + PressTV

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: