9:56 - July 26, 2020
Code de l'info: 3473600
Téhéran(IQNA)-La défaite de « l'Etat islamique » en Irak et en Syrie, a conduit ce groupe et des groupes similaires à choisir d'autres régions du monde pour étendre leur influence, et l'Afrique peut être la meilleure option pour la croissance du terrorisme, en raison de sa situation stratégique et de ses ressources naturelles.
Daesh et d'autres groupes terroristes comme Al-Qaïda, sont présents dans diverses parties du monde, mais la présence de ces groupes terroristes en Afrique, en particulier dans l'est et le nord du continent, est très importante à cause de l'instabilité qui règne dans cette région, et de l'existence de grandes ressources naturelles en pétrole. 
 
La situation au Soudan et en Libye, plus que dans tout autre pays, a poussé les groupes terroristes à créer des bases dans ces pays. Le Soudan qui est un des plus grands pays d'Afrique, a une grande valeur et une grande importance pour les groupes terroristes en raison de ses réserves de pétrole et de gaz. L'économie soudanaise s’est développée jusqu'au second semestre de 2002 en raison de la hausse de la production et du prix du pétrole, et de l'afflux d'investissements directs étrangers, avec une croissance du PIB de plus de 10% en 2006 et 2007. Le secteur agricole joue également un rôle important dans l'économie soudanaise, représentant 80% de la main-d'œuvre du pays et 1/3 du PIB. 
آفریقا، خانه جدید تروریست‌های خاورمیانه‌ای
Le conflit dans la région du Darfour depuis 2003, le manque d'infrastructures et la dépendance des gens au secteur agricole pour assurer leurs moyens de subsistance, ont laissé la plupart de la population sous le seuil de pauvreté. D'un autre côté, la corruption systémique qui existe dans ce pays, a fait du Soudan un des pays les plus corrompus au niveau économique et administratif.
 
La pauvreté et l'instabilité du gouvernement soudanais ont encouragé la présence des terroristes dans le pays. Cependant, cela n'a rien de nouveau car le Soudan figure sur la liste des pays qui soutiennent le terrorisme depuis 1993, et fait face à des sanctions diplomatiques parrainées par l'ONU, depuis 1996.
آفریقا، خانه جدید تروریست‌های خاورمیانه‌ای
Le terrorisme s’est organisé et développé au début des années 1990, lorsque Oussama Ben Laden et ses partisans sont venus dans le pays, et ont entrepris la construction d'un camp d'entraînement et la mise en place d'un réseau commercial et financier au Soudan. Aujourd’hui, la situation est très inquiétante car le Soudan est devenu un foyer de terrorisme et de transfert des terroristes de différents groupes vers d’autres pays, en particulier en Afrique de l’Ouest.
 
La situation en Libye est très différente de celle du Soudan. Contrairement au Soudan qui a un gouvernement centralisé, la Libye est fragmentée depuis les soulèvements arabes et la chute de Kadhafi, ce qui a conduit à une présence accrue des groupes terroristes dans le pays. La Libye possède les plus grandes réserves de pétrole d'Afrique. Ceci a conduit à une concurrence féroce entre les groupes terroristes de Daesh et d’Al-Qaïda, pour le contrôle des champs pétrolifères du pays.
 
D'autre part, les rivalités entre le Qatar, la Turquie, la Russie et l'Arabie saoudite en Libye, qui soutiennent chacun un des groupes armés, ont conduit à l'absence d'un gouvernement central fort, et encouragé la propagation et l’exportation du terrorisme vers d'autres parties du monde.
 
Par exemple, la propagation du terrorisme en Afrique, a eu lieu à travers la Libye qui est devenue un lieu de transit pour les réseaux terroristes, vers le sud et la région côtière du sud-ouest de l'Afrique. On peut en voir un exemple au Mali où le renversement de Kadhafi a ouvert la voie à l'entrée d'armes dans le nord du pays, et à la reprise des conflits tribaux qui avaient commencé dans les années 1960.
 
Daesh a annoncé sa présence en Libye en 2014, lorsque l’organisation libyenne Majlis Shabab al-Islam (Conseil islamique de la jeunesse) lui a prêté allégeance. Bien que la structure de Daesh se soit affaiblie après que nombre de ses dirigeants ont été tués et emprisonnés en Libye, des éléments de l'organisation sont maintenant présents dans plusieurs régions, et cela représente un grand risque en raison des longues frontières de la Libye avec six pays africains, pour la sécurité de la région nord-africaine.
آفریقا، خانه جدید تروریست‌های خاورمیانه‌ای
Des rapports sur la présence de militants de Boko Haram venus en Libye pour rejoindre Daesh, et la coopération entre les deux groupes, ont été présentés, et selon le groupe d’enquête sur les crises internationales, l'envoi d'armes, de troupes et d'experts de la Libye et de la région côtière de Boko Haram, a permis au groupe de lancer des attaques dans le nord et l'ouest du Nigéria.
 
La situation politique et économique du Soudan et de la Libye, montre que les troubles politiques de ces pays et les inégalités sociales sont deux problèmes qui peuvent servir aux groupes terroristes.
 
La présence et la propagation du terrorisme en Afrique, une des régions les plus riches mais aussi les plus pauvres du monde, compte tenu de l’instabilité politique de certains pays du continent, ont développé le sentiment de danger d’une propagation du terrorisme cette fois à partir du continent africain qui n'est pas loin de l'Europe et du monde occidental, chez les Européens.
 
La question du terrorisme ne peut pas être résolue uniquement par des moyens militaires mais nécessite l’existence de gouvernements stables dans ces pays. Or les terroristes de Daesh, d’al-Qaïda et d’autres groupes similaires sont bien conscients de l’opportunité que représente la situation actuelle au Soudan et en Libye, qui est une menace pour l'Europe et pourrait entraîner une guerre contre le terrorisme en Europe, avec encore plus de pertes.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: